Courrier du n°3533 du 21 septembre 2022

De Sébastien GONÇALVES :
MISE AU POINT LUMINEUSE D’HANNIBAL


Je tiens à faire savoir que j’ai trouvé la mise au point d’Hannibal (voir RIV. du 14 septembre 2022) au sujet du wokisme et de la révolution arc-en-ciel parfaitement claire et lumineuse (sans mauvais jeu de mots), la définissant comme étant la « synergie des subversions ». Toutefois, mon esprit de contradiction me pousse à lui indiquer qu’il pourrait bel et bien exister une autre expression susceptible d’embrasser les divers mouvements et courants idéologiques promus par le système qui nous oppresse et nous accable : celle de « marxisme culturel ». À ce titre, j’invite les lecteurs de RIVAROL à lire l’article consacré à ce sujet sur le site «Metapedia» que je trouve fort bien rédigé (d’une manière assez brève et concise), et dans lequel on peut notamment lire ceci : « Le marxisme culturel est à la base du terrorisme intellectuel dont la forme actuelle la plus importante est le “politiquement correct” ».
J’espère de tout cœur que RIVAROL réussira à déjouer les pronostics et continuera à paraître en kiosque pendant encore de longues années.


D’un collectif de lecteurs de RIVAROL :
TRACT

Nous avons eu l’idée de rédiger, à fin de collage et de distribution, le tract suivant pour dénoncer la décision du groupe Carrefour France de ne plus vendre RIVAROL. Tout un chacun peut reproduire, coller et distribuer ce petit tract.
CARREFOUR AUX ORDRES DES LOBBIES
Cédant aux pressions de LOBBIES influents, l’enseigne CARREFOUR a pris la décision de ne plus proposer à la vente le journal RIVAROL. Il s’agit là d’une atteinte inadmissible à la liberté d’expression. Comment justifier, en effet, une telle décision ? Le service client de CARREFOUR, si réactif quand il s’agit de l’image de la marque et de son chiffre d’affaires, n’a répondu à aucune de nos demandes ; une curieuse façon de considérer ses clients !
Face à cette situation qui prouve, une nouvelle fois, de quel cynisme sont capables ces nouveaux marchands du Temple, serviteurs zélés du monstre froid capitaliste, nous appelons au BOYCOTT de l’enseigne CARREFOUR, partout où elle se trouve en France.
Par ailleurs et concomitamment, nous allons engager le nécessaire combat juridique qui permettra de faire respecter la LIBERTÉ D’EXPRESSION dont la Presse est l’un des puissants relais. Un journal peut être interdit de diffusion par une décision de Justice, il ne peut l’être en raison de la pression de certains LOBBIES. La démocratie est le pouvoir du peuple, et non celui d’officines de la bien-pensance, où le sectarisme le dispute au mensonge.
Collectif des Lecteurs de Rivarol (CLR) — 6 rue Védrines —
87100 Limoges.
Ne pas jeter sur la voie publique.