Courrier du n°3986 du 13 octobre 2021

De Frédéric JUAN :

MALHEUR À CELUI QUI SCANDALISE UN ENFANT !

Pour faire suite à l’article de Michelle Favard-Jirard (RIV. du 6 octobre 2021), voici la citation complète de l’Evangile : « Malheur à celui qui scandalise un de ces petits que l’on m’a confié car il faudrait mieux pour lui que l’on lui mette un soc semblable à celui que l’on met au cou des bœufs et qu’on le jette au fond d’un puits ».

Du Docteur H.T. :

MON OPINION SUR LE PHÉNOMÈNE ZEMMOUR

Très ancien abonné de RIVAROL (peut-être créerez-vous un jour le titre glorieux du plus ancien abonné !) je me permets de soumettre à votre sagacité les réflexions suivantes :

Extrême intérêt de l’article du 8 Septembre sur le Bacha Bazi en Afghanistan, épouvantable pédocriminalité, expliquant en grande partie et le soutien des femmes afghanes et la fuite éperdue des mâles. Or, je n’ai retrouvé dans aucun journal un quelconque commentaire sur ce sujet. A croire que la pédophilie n’existe que dans l’Eglise catholique où jamais de pareilles horreurs ne se sont produites. Attendons avec sérénité de belles enquêtes sur les sacrifices rituels, la pédophilie dans l’Education Nationale, les agressions sexuelles dans les milieux sportifs, avec un fort volume de 1 000 pages sur ces sujets. Quel vice-président du Conseil d’Etat va se charger de ces dossiers ?

Mon opinion sur le phénomène Zemmour appelle à un rappel historique le plus bref possible : à la fin de la dernière guerre, un ecclésiastique (je ne me souviens plus ni de son nom ni des circonstances du propos) avait rapporté une conversation avec un haut Dignitaire de la Communauté qui n’existe pas. Il lui disait que l’on allait punir les peuples responsables de la “shoah” en les faisant disparaître en tant que race par une immigration massive.

Vrai ou faux, une chose est certaine : les membres plus actifs du tsunami migratoire (SOS Racisme et autres) venaient de ladite Communauté. Seul à l’époque le FN avait vu le danger de guerre civile probable. Dans un petit articulet du Monde en 1986, il était indiqué que le B’nai B’rith, section française de la maçonnerie Juive, interdisait toute alliance avec le FN. Ce qui explique l’incompréhensible comportement de la droite chiraquo-centriste pendant tant d’années. Les années ont passé, le flux migratoire est devenu un cyclone ravageur, essentiellement fait d’hommes et de femmes musulmans, dont on sait qu’ils ne portent pas la race élue dans leur cœur. On voit alors accourir dans les media un Finkielkraut, et d’autres qui raisonnent comme Le Pen (ancienne manière). Arrive alors le Sauveur Suprême Zemmour, qui face à la horde musulmane, raisonne comme tous les Français de bon sens.

Grace à lui, pour une fois, la Communauté va peut-être nous sauver. Si elle ne réussit pas, d’autres pays l’accueilleront. Et nous, et nous ? Faudra-t-il faire avec et se convertir pour échapper à l’Impôt ?

Du Colonel Michel CASTILLON :

UNE LUCIDITÉ BIEN TARDIVE

RIVAROL a raison de souligner qu’Eric Zemmour s’aperçoit bien tard du danger mortel que constitue pour la France et pour l’Europe l’immigration massive de populations en provenance du Tiers Monde, près de quarante ans après Jean-Marie Le Pen. Il convient également d’ajouter qu’en France Dominique Venner et la revue Europe Action, en Angleterre Enoch Powell, avaient quelques années même avant le Menhir, tiré la sonnette d’alarme. 

[Avant même les références que vous évoquez à raison, il faudrait citer RIVAROL et l’immense Pierre-Antoine Cousteau qui, le premier, dans un article prophétique « Etre ou ne plus être » publié dans notre hebdomadaire le 2 octobre 1958, a annoncé, bien avant les autres, le déferlement de masses extra-européennes sur le Vieux Continent en général et sur la France en particulier. Pas un mot n’est à changer. Nous avons republié intégralement cet article dans notre numéro spécial 70 ans du 27 janvier 2021, toujours disponible pour 7 euros franco. J. B.]